Une épreuve de régularité (plus communément appelée rallye de régularité) impose à chaque équipage (Conducteur et Navigateur), aux commandes d’un véhicule, de parcourir un trajet défini  en un temps défini. Toute déviation sera pénalisée, et l’équipage ayant reçu le moins de pénalités sera gagnant.

J’insiste sur le terme « épreuve », car contrairement au rallye moderne où la mécanique de l’auto et le physique du pilote sont mis à rude épreuve, lors d’un rallye de navigation et de régularité, c’est le cerveau et le bon sens de l’équipage qui sont mis à rude épreuve afin d’essayer de comprendre l’itinéraire à suivre et de retrouver le bon parcours.

Il existe plusieurs type de « rallye » que je vais essayer d’énumérer ici:

Rallye « Jambon saucisson »: ballade touristique où les autos se suivent (cf. ballade de club)

Rallye de navigation: départ de minute en minute avec classement, pas de notion de temps, le but est de retrouver son chemin, une sorte de course d’orientation.Le parcours est secret.

Rallye de navigation et de régularité: idem que le précédent mais avec une moyenne à réspecter ou au moins un temps d’arrivée, généralement à la minute (cf. Vignes et Virages, Critérium des Violettes, Prunes et Bastides, etc…)Dans ces rallyes, les cartes IGN, sont monnaie courante.

Rallye de régularité (VHR ou VHRS): Le parcours ne comporte pas de pièges, navigation aisée mais régularité à tenir à la seconde, voir centième de seconde. Le terrain est adapté. ( Cf. Critérium des Cévennes, Rallye Monte Carlo Historique, Coupe des Pyrénées, Classic Val de Sèvre, etc…) Le parcours est généralement connu à l’avance, et seul les Road Book sont utilisés.

  • VHR (Véhicule Historique de Régularité) manifestation sur route ouverte (la moyenne d’une ZR ne peut dépasser 49,9Km/h)
  • VHRS (Véhicule Historique de Régularité Sportive) manifestation sur route fermée (doublure d’un rallye moderne ou VHC) la moyenne d’une ZR ne peut dépasser 75Km/h (réglementation FFSA)

Rallye VHC: (Véhicule Historique de Compétition) Rallye de Vitesse (cf. Tour auto Lissac, Rallye de la Rochelle historique, etc…)

Plusieurs supports permettent de suivre et de découvrir au fur et à mesure ce trajet. Les différents types de navigation peuvent être :

                                     – Le Road Book
                                     – La Cartographie
                                     – Le Fléché Allemand
                                     – Les autres supports


Le respect de l’itinéraire n’est pas suffisant, il faut aussi franchir chaque point de contrôle à l’heure prévue (le plus généralement dans la minute, soit entre 00 et 59 secondes), et parfois même garder une vitesse constante sur un tronçon donné (d’où le terme de régularité).

Pour pointer à « 0 » au CH vous devez pointer durant la minute de l’Heure Idéale, c’est à dire : – pour une HIPà 11h 30’ 49’’, vous devez pointer entre 11h 30’ 00 ‘’ et 11h 30’ 59’’.

Par opposition au rallye moderne, ce n’est pas une course ou l’objectif est d’aller le plus vite possible car en régularité, le temps défini n’est pas nécessairement très rapide, et le trajet est tout à fait secret (la plupart du temps). Les notes établissant le parcours sont rédigées par l’organisateur, en utilisant une symbolique très précise mais souvent piégeuse pour pénaliser les équipages les moins concentrés.

Pour corser le tout, ces rallyes sont souvent réservés aux véhicules d’avant 1980, et ne peuvent embarquer que des outils de mesure analogique ou mécanique (pas d’appareils éléctroniques donc pas de GPS ni d’ordinateur portable !)