Le fléché allemand (ou Arrête de poisson) est une représentation extrèmement compacte, qui redresse tous les carrefours comme le fleché droit (les courbes de la route ne sont pas représentées). On peut facilement se le représenter comme suit : tracer un itinéraire sur une carte, et tracer aussi le début de chaque route croisée sur le trajet. On obtient un petit serpentin muni de pattes. Maintenant, faites travailler votre imagination, et tirez sur les deux extrémités du trajet de façon à ce que celui-ci devienne une droite : vous obtenez un fléché allemand.

Un fléché allemand se lit de la manière suivante :
On laisse la route (ou les routes) qui se présentent dans le sens de la flèche

L’exemple ci-joint se lit comme suit : « Négliger une route à droite – Négliger une route à droite – Négliger une route à gauche – etc… »

Selon le carrefour qui se présente il y a plusieurs possibilités comme dans l’exemple ci-après.

Une fois bien assimilé, le fléché allemand n’est pas si difficile que ça. Les plus grandes subtilités viennent des chemins comptabilisés ou non et du nom donné au fléché (Le mille-pattes du Périgord devrait rappeler certains souvenirs…).