Passons donc maintenant aux différentes sortes de cartes.

Je tiens tout d’abord à remercier mon ami Franck RIVE (co-organisateur de Vignes & Virages) pour le prêt des supports qui suivent. Les cartes étant déjà utilisées, certains tracés ou remarques peuvent apparaître.

Le plus souvent, il s’agit de cartes « IGN » au 1/50.000ème ou au 1/25.000ème, mais l’organisateur peut nous réserver des surprises …
La variante la plus simple est la carte dite « tracée », ou l’itinéraire est surligné par l’organisateur (couleur ou flêches bordant la route)

Ne pas se fier à l’apparente simplicité, car les cartes n’étant pas souvent mises à jour, certaines routes de la carte n’existent plus, et de nouvelles routes n’apparaissent pas sur la carte ! Ce serait trop facile.

De plus, voici ce que vous devriez avoir lors d’une participation à une épreuve de régularité et de naviguation (en général, l’échelle peut évoluer et le noir et blanc peut prendre la place de la couleur…).

 

Calque à tracer

Le but est de superposer le calque sur la carte afin de retrouver le parcours

 

Attention, toujours se méfier des subtilités où une loupe est parfois nécessaire (cf Carte tracée à Laroque ou au dessus de Omet)

Il est bon de rappeler que certains organisateurs bien ou mal intentionnés (selon si l’on apprécie ou pas) utilisent toutes les indications d’une carte IGN afin de tracer la carte. Points d’altitude, courbes de niveaux, passages par des lieu-dits ne doivent pas vous faire peur.
Une bonne connaissance de lecture des cartes IGN sera un « plus » pour le navigateur.